5 Étapes pour réussir sa campagne d’emailing

guide-complet
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
4.7/5 - (4 votes)

Avec plus de 3,9 milliards de personnes qui utilisent l’email quotidiennement, c’est un excellent canal pour prospecter, communiquer et fidéliser sa clientèle.

Dans cet article, on vous explique tout ce qu’il faut savoir sur l’emailing.

Qu’est-ce que l’emailing ?

L’emailing regroupe toutes les méthodes de communication entre une entreprise et des clients ou prospects par email. 

 

pWLFoGvSjKszK NHZU4mYc JC6GQJlGaVuWBUL0WsN7c2j0 1TVn9S9 ZJUJvLhg9HIT6aAsUDN1q3YH0cgFYUCutJfPKtFeTe1rUrz nzk05dvShpypDOCbJSbPZCl b92JymEC

 

Pourquoi faire de l’emailing ?

Technique de marketing très utilisée de nos jours, l’emailing est le canal marketing le plus rentable avec un ROI qui peut atteindre 3 800 % !

 Voici un aperçu de ses principaux avantages :

  • Un coût faible. Les meilleurs outils d’emailing proposent de lancer des campagnes de manière illimitée ;

  • Une facilité d’utilisation. Vous n’avez pas besoin d’avoir des notions de programmation pour manipuler les outils d’emailing. 

  • Idéal pour adopter une communication personnalisée en fonction des centres d’intérêt et des habitudes du prospect. 

  • Un gain de temps avec la possibilité d’automatiser l’entièreté du processus. Grâce à des autorépondeurs de plus en plus performants, il est possible d’automatiser l’envoi des emails, des relances et des réponses.

Les différents types d’emailing

Il existe différents types d’email marketing selon la qualité du destinataire (prospect ou client) ou de l’objectif de votre campagne. 

Voici un tableau récapitulatif :

Types d’emailing

Objectifs à atteindre

Moment d’envoi des emails

Destinataires des emails

Email de prospection

  • Trouver de nouveaux clients

À l’occasion d’une campagne de prospection

Prospects sélectionnés selon des critères de ciblage prédéterminés

Newsletter

  • Améliorer le trafic sur votre site web 

  • Garder le contact 

  • Informer sur vos nouvelles offres 

Selon une fréquence au choix : journalière, hebdomadaire, bi-mensuelle, etc.

Prospects, clients 

Email de fidélisation

  • Fidéliser

  • Augmenter les ventes

Selon un seuil de commandes ou de dépenses effectuées

Clients

Email promotionnel

  • Fidéliser 

  • Prospecter 

  • Augmenter les ventes

Selon le contexte de l’entreprise

Clients et prospects sélectionnés sur la base de critères précis

Email de relance – anciens clients

  • Relancer après un délai

Après un certain temps d’inaction d’un client

Clients n’ayant pas commandé pendant un délai déterminé ou n’ayant pas validé le paiement d’une commande

Email transactionnel

  • Transmettre des informations importantes sur les paiements et les commandes

À l’ouverture de compte, à la livraison d’une commande, à une commande, à l’expédition, etc. 

Nouveaux clients et clients fidèles

Email d’invitation

Assurer la publicité d’un événement

1 à 2 mois avant la date de l’événement

En fonction du type d’événement

Email de notification ou « trigger emails »

  • Notifier 

  • Fidéliser

En fonction du parcours du client (email de bienvenue, relance en cas d’abandon de panier, anniversaire, etc.)

Nouveaux clients, clients fidèles

 

Réussir sa campagne d’email marketing en 5 étapes

i2C6oXDj LjgB8cNjR7jSxbw6n5rg2HHYRXvEXoSh0XusxPaoNVaCCwznWFiMyXe0Fumhs4VV0sfetky5lqXuw3e69U3xX0cwVmJ M3HQa tYZR8vKmbUHJGGI8MZN3nKTtJZhVT

Voici les étapes à suivre pour réussir une campagne emailing.

Créer une liste de contacts

C’est le point de départ de toute campagne d’email marketing. Afin d’assurer la réussite de votre campagne, il est préférable de créer votre base de prospects. 

Pour cela, vous devez capturer leurs adresses email en respectant le RGPD (Règlement général sur la protection de la vie privée). On appelle cela l’opt-in. Dans le domaine de l’emailing, cela signifie que le prospect a librement consenti à vous donner son adresse email et ainsi à recevoir vos emails promotionnels.

Notez toutefois qu’il est légal de prospecter des professionnels sans leur consentement. Seul l’envoi d’emails promotionnels à des particuliers sans leur consentement est répréhensible par le RGPD.

Pour ce faire, vous devez créer un formulaire d’inscription, ou une landing page. C’est donc en le remplissant que le prospect vous laisse son adresse email. Le formulaire a une fonction double :

  • Collecter les adresses emails de vos utilisateurs ;

  • Vous assurer que les contacts concernés sont qualifiés (qu’ils témoignent un réel intérêt pour votre entreprise).

Vos KPI n’en seront donc que meilleurs :

  • Délivrabilité ;

  • Taux d’ouverture ;

  • Taux de clic ;

  • Taux de désinscription ;

  • Etc.

Travailler l’objet de vos emails

Une fois la liste de contacts créée, vous devez maintenant travailler le contenu de vos emails. Et même, avant de penser au contenu à proprement parler, travailler l’objet est primordial. Selon certaines études, il influencerait le taux d’ouverture de l’ordre de 50 % 

C’est en effet ce que le destinataire verra en premier en aperçu dans sa boîte de réception. Un objet bien rédigé et suffisamment attrayant donnera envie au destinataire d’ouvrir l’email.

Voici 3 conseils pour bien rédiger votre objet :

  • Un texte court de 60 à 70 caractères ;

  • Un texte explicite et pertinent cohérent avec le corps de l’email.  L’objectif est de capter l’attention de l’internaute sans lui mentir. 

  • Utilisez des chiffres, des superlatifs ou des émoticônes. Les objets qui en contiennent ont plus de chance d’être ouverts. Inclure une notion d’urgence est aussi une bonne piste.

Exemples d’objets d’emails

  • 57 emails pré-rédigés pour vendre avec le cold email outreach

  • 3 leçons après 8 ans à prospecter chaque jour sur LinkedIn (à découvrir avant ce soir)

  • Est-il encore possible d’utiliser les pods sur LinkedIn ?

Envoyer des emails au meilleur moment

En matière d’email marketing, le timing est aussi un paramètre important. Ainsi, d’après une étude de l’autorépondeur Customer.io, il est généralement préférable d’éviter les lundis. De retour de weekend, les internautes ont souvent leur boîte de réception pleine et n’ouvrent donc que le strict nécessaire. Votre email risque donc d’être ignoré. Même chose pour les vendredis : on a hâte de partir en weekend, on est négligent.

Les mardis et les jeudis sont les jours où on observe les meilleurs taux d’ouverture. Cependant, tout dépend de votre offre.

Dans l’ordre, le mardi est le jour avec le taux d’ouverture le plus élevé, ensuite vient le jeudi, puis le mercredi. 

L’étude montre également que les meilleurs taux de clic sont obtenus lorsque les emails sont envoyés l’après-midi.

Penser au call-to-action

Aussi appelé CTA, le call-to-action est un bouton qui incite le lecteur à effectuer une action donnée. C’est bien de faire en sorte que votre email soit ouvert, c’est encore mieux si le lecteur réalise l’action que vous souhaitez le voir réaliser :

  • Une inscription à un événement ;

  • Une démo à votre produit ;

  • Une vente ; 

  • Etc.

Le bouton de call-to-action sert justement à demander clairement à votre lecteur d’effectuer cette action. 

Par exemple, lorsque des personnes sont sur la page où on présente notre outil d’email outreach, on propose de réserver une démo.

 

NtQxd81M50NJqhT NYtMAfo0MRUcjs0H1ihvxe2xM V6RmlIG 5mCHreDW 1ZQ

 

« S’inscrire », « Ajouter au panier », « Acheter maintenant » sont donc autant d’exemples de boutons CTA. Il ne faut pas hésiter à le personnaliser en fonction de vos objectifs. 

Le lecteur doit donc cliquer sur le bouton CTA. C’est ce que mesure le taux de clic, l’un des indicateurs clés des performances de votre campagne d’emailing.

Analyser les résultats

VFjY5GCNumiwKikMAV0UIRyZ9YNiV5GlBxbR9XHBvgZ30OHLUeDdcZ2nyP36 0q8ko7Bvx6OcOBnENoySHD H6LMx0COLEy2UcmiVarSaMOmiCLdFV1 xXmKoBjJRE2MjN5HF nA

Mesurer et analyser les performances de votre campagne d’emailing est essentiel afin d’en optimiser les impacts. Il est quasiment impossible de créer l’emailing parfait au premier jet. Les meilleurs résultats sont atteints à force d’expérimentations et d’ajustements.

Pour analyser vos résultats, vous devez prendre en compte les KPI (Key Performance Indicators) ou indicateurs de performance. En voici les principaux :

  • Le taux de délivrabilité. Celui-ci indique le ratio d’emails réellement parvenus dans la boîte mail des destinataires par rapport au nombre d’emails envoyés. Cet indicateur est gage de performance car il permet de mesurer la qualité de votre liste de contacts. Il en va donc de votre réputation car un taux de délivrabilité bas augmente les chances pour que vos prochains emails atterrissent dans les spams.

  • Le taux d’ouverture. Il s’agit du pourcentage d’emails effectivement ouverts par leur destinataire. Il permet de vérifier la pertinence et l’attractivité de votre objet d’email mais aussi de mesurer votre réputation d’annonceur. Un email provenant d’un annonceur mal réputé aura moins de chance d’être ouvert.

  • Le taux de clic : Il s’agit du pourcentage d’emails ayant obtenu un clic en rapport avec le nombre d’emails délivrés. C’est l’efficacité de votre CTA qui est ici mesurée.

  • Le taux de réactivité. C’est le ratio de clics obtenus par rapport au nombre d’emails ouverts. Il permet de jauger la pertinence de votre message, et donc du contenu même de votre email.

  • Le taux de désabonnement. Il s’agit du nombre de désabonnements par rapport au nombre d’emails délivrés. C’est donc l’efficacité générale de votre campagne qui est ici mise dans la balance.

L’analyse de ces indicateurs doit vous permettre de revoir les points défaillants de votre stratégie d’emailing pour ainsi les améliorer.

Réussir son emailing de prospection B2B

L’emailing de prospection B2B a ses propres règles. Voici nos conseils pour ne pas faire de faux pas :

Bien cibler ses prospects

Le ciblage est une étape incontournable dans toute campagne d’emailing. Il s’agit d’une condition pour l’efficacité de vos actions. Cibler, c’est savoir à qui on s’adresse, c’est donc la possibilité de pouvoir personnaliser son discours pour un maximum d’impact.

Cibler c’est aussi pouvoir anticiper les besoins et les éventuelles objections de votre base de prospects. De même, le secteur d’activités, le chiffre d’affaires, levée de fonds, déménagement, recrutement, etc. sont autant de critères que vous pouvez utiliser pour affiner votre ciblage.

Pensez également à vérifier les adresses email de votre base. Envoyer des emails à des fausses adresses affecte négativement votre réputation et réduit votre délivrabilité.

Soigner l’objet

A l’instar de l’email marketing “classique”, l’objet est ce que votre prospect verra en premier dans votre email. 

Vous devez capter son attention directement  pour le convaincre de l’ouvrir.
Le véritable enjeu consiste ici à se distinguer des milliers d’emails de prospection qui tombent dans la boîte mail professionnelle de votre prospect. Il ne faut pas que votre message se confonde avec les messages automatiques.

L’objet de votre email doit donc être :

  • Court et précis. Il doit aller droit au but et donner un avant-goût du contenu du corps d’email. 

  • Attractif afin d’attiser la curiosité du prospect tout en s’assurant de ne pas le décevoir dans le corps du texte ;

  • Personnalisé. La personnalisation permet d’améliorer le taux de clic de 14 % et le taux de conversion de 10 %. 

Personnaliser au maximum les emails

On ne vous le dira jamais assez : plus vos emails sont personnalisés, plus leurs chances d’être ouverts augmentent. Cette règle prévaut en B2C comme en B2B. Par ailleurs, selon une étude d’Aberdeen (cabinet de recherche), la personnalisation permet d’augmenter de 14% le taux de clic dans ses emails de prospection B2B. 

Il existe plusieurs moyens de personnaliser vos emails : 

  • Y intégrer des informations personnelles sur le destinataire comme le titre, le nom ou le nom de l’entreprise, etc.

  • Signer votre email ;

  • Ajouter des images et GIFs personnalisées, etc.

Voici un exemple d’image à personnaliser avec LeadIn :

 

GkE9WS4p mw8J0goWhM45oleUWfTsmQGyLd70WaENQI1 9Dv6gkjyGwN3X 2eZbxOS cI7dfripi4hV4sM3E UNUVZsHHwRe5CnS8Lm28iH5svnbUVPq1lb2MxIpnx lBHBmDJ2

Relancer sa base

Peu de prospects se laissent séduire par votre premier email. C’est pour cette raison qu’il ne faut pas hésiter à relancer un prospect après x temps. Une étude de l’outil Woodpecker montre par exemple qu’un email de relance faut passer le taux de réponse de 9 à 13%. Cela dépend toutefois de la manière dont les prospects sont ciblés et de l’industrie. 

Si votre respect n’a pas réagi la première fois, il est pertinent de le relancer après 2 ou 3 jours sans réponse.

Il existe 2 types d’email de relance :

  • Le rappel. Il s’agit ici de tenter une nouvelle approche pour obtenir des réponses d’une partie des prospects n’ayant pas réagis au premier email ;

  • L’information supplémentaire. Il s’agit ici de contenu destiné à apporter de la valeur aux prospects, tout en se posant comme un expert dans votre domaine et en proposant vos solutions.

Cliquez ici pour découvrir gratuitement nos séquences automatisées pour votre business.

En conclusion, l’emailing est un outil formidable utilisé depuis les années 1980. Il est aujourd’hui plus efficace que jamais. Si vous souhaitez démarrer maintenant votre prospection B2B par email, n’attendez plus et essayez LeadIn, le premier outil de cold emailing.  

 
Ces articles pourraient également vous intéresser 

🎁 Bonus : Jusqu’ici, ces 15 templates ont été gardés secrets !

Une chose est sûre : sans les meilleures stratégies, les meilleurs outils ne sont pas suffisants.

Parce que tout le monde utilise les mêmes modèles de messages vus et revus :

« Bonjour, j’ai vu que vous êtes {{titre}}, laissez-moi vous vendre quelque chose ? »

L’agence LeadIn a essayé des dizaines de stratégies au cours des 11 derniers mois pour le compte de nos clients, et nous avons sélectionné les messages les plus performants pour mieux débuter.

Sur cette base, nous avons écrit un ebook avec certaines de nos approches préférées qui ont généré des centaines de conversations à fort potentiel !

Nous avons donc décidé de les partager 🥳️

Cet ebook contient 15 modèles pour commencer à engager votre public idéal afin d’obtenir de meilleurs résultats.

Pour notre agence, cela a généré :

  • +55% de taux d’acceptation en général
  • +50% de taux de réponse sur les suivis
  • +450 démos réservées

Un grand nombre de nouveaux clients…

Donc si vous voulez en savoir plus sur les séquences et obtenir de nouvelles idées pour renforcer vos campagnes d’acquisition, téléchargez votre exemplaire

15 templates messages linkedin