A quel GAFAM appartient la société LinkedIn ?

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
5/5 - (4 votes)

Avec un peu plus de 310 millions d’utilisateurs actifs mensuels, LinkedIn s’impose comme le leader incontesté des réseaux sociaux professionnels. Pourtant, cette entreprise fondée par l’équipe dirigeante de PayPal a connu des débuts laborieux. Un an après sa création, LinkedIn ne comptait que 250 utilisateurs, et la majorité d’entre eux étaient simplement des connaissances des fondateurs. Depuis 2016, LinkedIn fait partie de Microsoft, ce qui en fait la filiale d’un GAFAM. Chronique d’une ascension fulgurante !

Qu’est-ce que les GAFAM ?

Le terme « GAFAM » est un acronyme formé par les initiales des cinq géants américains de la Tech : « G » pour Google, « A » pour Apple, « F » pour Facebook, « A » pour Amazon et « M » pour Microsoft. Ces entreprises, dont le PIB est comparable à celui de certains Etats, sont également désignés sous les expressions Big Five ou encore Big Tech

Il faut noter que ces entreprises ne forment pas un groupement ou un conglomérat sur le plan juridique. Le terme « GAFAM » est donc purement linguistique, même s’il a été repris par Bruno Lemaire, ministre de l’Economie et des Finances, avec la « taxe GAFAM » qui impose les services numériques relatifs à la commercialisation des données personnelles et à la publicité ciblée (chiffre d’affaires supérieur à 750 millions d’euros sur les activités numériques).

Les chiffres impressionnants des GAFAM

La démocratisation du web, la banalisation du smartphone, les évolutions technologiques et l’accélération de la digitalisation au lendemain de la parenthèse pandémique ont permis aux GAFAM de battre des records en matière de performance économique et de valorisation. Il suffit de passer en revue quelques chiffres dithyrambiques pour constater que l’influence des GAFAM dépasse celle de certaines institutions supranationales :

  • Le chiffre d’affaires cumulé des GAFAM dépasse largement le PIB de la France (2 995 milliards de dollars vs. 2 420 milliards de dollars) ;
  • Apple est valorisé à 2 504 milliards de dollars… une valeur qui correspond à la capitalisation boursière de toutes les sociétés du CAC 40 ;
  • La valeur des GAFAM a explosé avec la pandémie, avec le plus souvent une croissance de 100 % ;
  • Les produits et les services des GAFAM sont virtuellement utilisés par plus de 4,6 milliards de personnes, soit 60,5 % de la population mondiale ;
  • WhatsApp, l’application de messagerie instantanée de Facebook, compte à elle seule plus de 2 milliards d’utilisateurs. Facebook possède également Instagram suite à une opération d’acquisition d’un milliard de dollars en 2012… un montant exorbitant pour une entreprise qui comptait à peine 13 salariés ;
  • Google accapare 92 % des parts de marché des moteurs de recherche ;
  • Amazon contrôle 71 % du marché de la technologie vocale.

LinkedIn fait-il partie des GAFAM ?

LinkedIn est un réseau social professionnel fondé en 2002 du côté de Mountain View, en Californie… une région qui accueille d’ailleurs le siège d’Alphabet, maison-mère de Google. L’entreprise a été fondée par le sérial entrepreneur Reid Hoffman et des membres de l’équipe qui a fondé PayPal et Socialnet.com (Allen Blue, Konstantin Guericke, Eric Ly et Jean-Luc Vaillant, entre autres). 

La lente ascension de LinkedIn

Après des débuts difficiles, LinkedIn a trouvé sa place sur le marché émergent des réseaux sociaux dans la seconde moitié des années 2000, à la faveur de l’engouement des chefs de PME américains. Le réseau social était principalement plébiscité pour le recrutement et le benchmarking. 

En 2011, LinkedIn a généré plus de 154,6 millions de dollars en revenus publicitaires, loin devant Twitter. Si cette performance est déjà impressionnante pour un réseau social, nous restons (très) loin des chiffres dithyrambiques des GAFAM. En revanche, LinkedIn est très tôt devenu une licorne, avec une valorisation dépassant le milliard de dollars en juin 2008. En octobre 2009, Silicon Valley Insider a classé LinkedIn en 10e position sur sa liste des 100 startups les plus lucratives. 

Le rachat de LinkedIn par Microsoft

L’entreprise a toutefois subi un coup de massue en février 2016. En effet, à la suite de la publication d’un rapport sur ses résultats, les actions de LinkedIn ont chuté de 43,6 % en une journée, avec une perte record de 10 milliards de dollars sur sa capitalisation boursière. 

Cela n’a pas empêché l’entreprise d’être rachetée par Microsoft, un GAFAM historique, en juin 2016, pour plus de 26 milliards de dollars, soit 196 dollars par action. C’est, à ce jour, la deuxième plus grande acquisition réalisée par Microsoft. Les clauses de cette opération n’ont pas été divulguées, mais la presse spécialisée évoque une transaction 100 % numéraire avec un financement par emprunt. « Microsoft permettra à LinkedIn de conserver sa marque, sa culture et son indépendance », pouvait-on notamment lire dans le communiqué de presse du rachat. Aussi, Jeff Weiner, PDG de LinkedIn, a été maintenu en poste.

LinkedIn fait-il partie des GAFAM ? Techniquement, oui, depuis le 13 juin 2016. De manière plus précise, LinkedIn appartient aujourd’hui à Microsoft, l’un des cinq géants des GAFAM.

Pourquoi Microsoft a-t-il racheté LinkedIn ?

L’annonce du rachat de LinkedIn par Microsoft avait surpris le monde de la tech. En réalité, la firme de Redmond intensifiait ses efforts pour élargir son offre professionnelle à destination des entreprises. Microsoft souhaitait capitaliser sur les 1,2 milliard d’utilisateurs de sa suite Office pour s’implanter davantage sur le marché très convoité des outils dits « corporate ». Ne disposant d’aucun réseau social, Microsoft a très vite étudié la piste de la croissance externe. L’idée de l’acquisition de LinkedIn s’est donc imposée de manière naturelle pour deux raisons : 

  • LinkedIn est le seul réseau social professionnel qui a trouvé son public, notamment aux Etats-Unis ;
  • L’entreprise connaissait quelques problèmes de rentabilité et de trésorerie, notamment après le crash du prix de son action en février 2016.

LinkedIn apportait alors à Microsoft un accès immédiat à plus de 433 millions d’utilisateurs ainsi qu’une implantation intéressante dans le club très fermé des réseaux sociaux. Microsoft lancera dans la foulée des connecteurs entre LinkedIn et les différentes solutions de sa suite bureautique. A titre d’exemple, les logiciels de la suite Office proposent à l’utilisateur d’entrer en contact avec un conseiller Microsoft via LinkedIn pour l’aider à réaliser certaines tâches ou à demander des renseignements. Aussi, Microsoft a intégré à ses formules payantes l’accès à un compte LinkedIn premium. 

A partir de 2017, le profil LinkedIn de l’utilisateur est devenu « natif » sur des produits professionnels comme Outlook, Skype, Office et même Windows. En somme, le profil LinkedIn est devenu le pilier de l’identité de l’utilisateur aux yeux de Microsoft. Cette stratégie a permis à Microsoft de collecter des données précieuses pour améliorer ses capacités de connaissance client et d’apprentissage automatique (ou Machine Learning). Cortana, l’outil d’assistance virtuelle de Microsoft, a commencé à explorer des informations sur LinkedIn pour répondre aux requêtes des utilisateurs à propos des professionnels avec lesquels ils peuvent être amenés à collaborer.

Microsoft n’a pas attendu l’acquisition de LinkedIn pour s’imposer en tant que GAFAM. En revanche, cette opération a sans doute consolidé sa place dans le Big Five.

Ces entreprises célèbres qui ont été rachetées par les GAFAM

Pour assurer leur croissance, les GAFAM multiplient les acquisitions, parfois dans le seul objectif de « mettre hors d’état de nuire » un concurrent potentiel. Saviez-vous que ces entreprises de la tech étaient sous la houlette des GAFAM ?

Les entreprises qui appartiennent au GAFAM Microsoft

En plus de LinkedIn, le GAFAM Microsoft possède des entreprises spécialisées dans le développement de jeux-vidéo, les télécommunications ou encore la publicité en ligne : 

  • Skype, une entreprise acquise le 10 mai 2011 pour 8,5 milliards de dollars ;
  • GitHub, une plateforme de développement logiciel acquise le 25 octobre 2018 pour 7,5 milliards de dollars ;
  • Mojang, un studio de développement de jeux-vidéo, racheté le 15 septembre 2014 pour 2,5 milliards de dollars ;
  • aQuantive, spécialiste de la publicité digitale, racheté le 13 août 2007 pour 6,3 milliards de dollars ;
  • Nuance Communication, éditeur de solutions conversationnelles alimentées par l’Intelligence Artificielle, acquis pour 19,7 milliards de dollars.

Les entreprises qui appartiennent au GAFAM Google (Alphabet)

Le GAFAM Alphabet, maison-mère de Google, possède lui aussi de nombreuses entreprises évoluant dans la cybersécurité, la publicité en ligne et les objets smart : 

  • YouTube, racheté le 9 octobre 2006 pour 1,65 milliard de dollars ;
  • Motorola Mobility, racheté en mai 2012 pour 12,5 milliards de dollars ;
  • Nest Labs, fabricant de thermostats, racheté le 14 janvier 2014 pour 3,2 milliards de dollars ;
  • Mandiant, spécialiste de la sécurité informatique, fait actuellement l’objet d’un rachat par Google pour 5,4 milliards de dollars ;
  • Fitbit, spécialiste des objets fitness connectés, a été racheté le 14 janvier 2021 pour 2,1 milliards de dollars.

Les entreprises qui appartiennent au GAFAM Amazon

Valorisé à plus de 2 300 milliards de dollars (oui !), Amazon a très tôt misé sur une stratégie de croissance externe. L’entreprise qui siège à Seattle possède les entreprises suivantes : 

  • Whole Food Market, acquis le 28 août 2017 pour 13,7 milliards de dollars ;
  • Zappos, racheté le 2 novembre 2009 pour 1,2 milliard de dollars ;
  • Kiva Systems, entreprise spécialisée dans la robotique, rachetée le 19 mars 2012 pour 775 millions de dollars ;
  • PillPack Inc., pharmacie en ligne rachetée le 28 juin 2018 pour 753 millions de dollars ;
  • Twitch Interactive, service de streaming vidéo, racheté le 25 août 2014 pour 970 millions de dollars.

Les entreprises qui appartiennent au GAFAM Facebook (Meta)

Facebook a sans doute réalisé les acquisitions les plus « glamour » dans le monde de la tech. L’entreprise, qui a changé d’identité pour devenir Meta, possède les entreprises suivantes : 

  • Instagram, racheté le 9 avril 2012 pour un milliard de dollars ;
  • WhatsApp, application de messagerie instantanée rachetée le 19 février pour 19 milliards de dollars ;
  • Oculus VR, spécialiste des technologies de Réalité Virtuelle (RV), racheté le 25 mars 2014 pour 2 milliards de dollars ;
  • Onavo, éditeur d’une solution mobile d’analytics, a été racheté en octobre 2013 pour un montant non divulgué (mais estimé à 200 millions de dollars) ;
  • Beluga, service de messaging en ligne, a été racheté le 2 mars 2011 pour un montant indéterminé.

Les entreprises qui appartiennent au GAFAM Apple

Avec une valorisation de plus de 2 400 milliards de dollars, Amazon est l’entreprise la mieux valorisée au monde. Voici les entreprises qui font partie de son empire : 

  • Beats Electronics et Beats Music, rachetés le 1er août 2014 à trois milliards de dollars ;
  • Siri Inc., éditeur de solutions d’assistance vocale, racheté le 28 avril 2010 pour 200 millions de dollars ;
  • Shazam, application de reconnaissance musicale, rachetée le 24 septembre 2018 pour 400 millions de dollars ;
  • NeXT Software, racheté le 20 décembre 1996 pour 400 millions de dollars ;
  • AuthenTec, entreprise de cybersécurité, rachetée le 27 juillet 2012 pour 356 millions de dollars.

Pour conclure…

LinkedIn est un réseau social professionnel lancé en 2002 par l’équipe fondatrice de PayPal. Après des débuts plutôt laborieux, LinkedIn a atteint sa vitesse de croisière dans la deuxième moitié des années 2000. Après avoir subi des pertes majeures en février 2016 (perte sur la capitalisation boursière de 10 milliards de dollars en une journée), LinkedIn a reçu une offre de rachat de Microsoft pour 26 milliards de dollars… une opération qui s’est concrétisée en juin 2016. LinkedIn fait donc aujourd’hui partie d’une entreprise GAFAM.

🎁 Bonus : Jusqu’ici, ces 15 templates ont été gardés secrets !

Une chose est sûre : sans les meilleures stratégies, les meilleurs outils ne sont pas suffisants.

Parce que tout le monde utilise les mêmes modèles de messages vus et revus :

« Bonjour, j’ai vu que vous êtes {{titre}}, laissez-moi vous vendre quelque chose ? »

L’agence LeadIn a essayé des dizaines de stratégies au cours des 11 derniers mois pour le compte de nos clients, et nous avons sélectionné les messages les plus performants pour mieux débuter.

Sur cette base, nous avons écrit un ebook avec certaines de nos approches préférées qui ont généré des centaines de conversations à fort potentiel !

Nous avons donc décidé de les partager 🥳️

Cet ebook contient 15 modèles pour commencer à engager votre public idéal afin d’obtenir de meilleurs résultats.

Pour notre agence, cela a généré :

  • +55% de taux d’acceptation en général
  • +50% de taux de réponse sur les suivis
  • +450 démos réservées

Un grand nombre de nouveaux clients…

Donc si vous voulez en savoir plus sur les séquences et obtenir de nouvelles idées pour renforcer vos campagnes d’acquisition, téléchargez votre exemplaire

15 templates messages linkedin